La Voix Du Paysan

Mensuel de l’entrepreneur rural

Carte d’identité

Naissance : Journal fondé en 1988

Arrêté N° 369/A/MINAT/BAF/SDLP portant autorisation de publication d’une revue du 18 octobre 1989 signée par Ibrahim Mbombo Njoya.

– Editeur : SAILD (ONG) www.saild.org

Directeur de publication : Bernard NJONGA

Mission :

Vulgariser, voire démocratiser l’information, surtout celle qui accompagne les paysans/ couches les plus vulnérables dans leur épanouissement économique, social et culturel ; influencer les décisions des politiques et interpelle les décideurs à rendre compte.

Ligne éditoriale :

Information, formation et débat sur le monde rural. Journal apolitique, non confessionnel et non tribal.

Périodicité : Mensuelle

Publié aussi en version anglaise :

The Farmer’s Voice www.thefarmersvoice.org

Principales rubriques :

Coup de pioche, Courrier, Fiche technique, Expériences à partager, En pratique, Informations économiques, Echos des marchés, Bon à savoir, Société, Actualité, Mon beau village, Reportage, Santé/Nutrition, Portraits

Tirage :

20 000 exemplaires (120.000 lecteurs. un journal est lu en moyenne par 6 personnes selon le sondage de 2015)

Abonnés :

12 000 abonnés servis au Cameroun, Gabon, Congo, Bénin, Côte d’Ivoire, France, Belgique, Allemagne, Canada, Etats-Unis.

Site web: www.lavoixdupaysan.net

Adresse :

BP 11 955 Yaoundé – Cameroun,
1087 rue Mengué Tsogo, Elig Essono (à côté de Immeuble JACO),
Tel  +(237) 222 22 46 82 / 242 14 56 54 – Fax : +(237)  222 22 51 62,
Email : lavoixdupaysan@saild.org

Le système de diffusion

– Service de diffusion autonomeabonné EN2

La Voix Du Paysan n’est pas distribuée par la messagerie conventionnelle. Elle a mis sur pieds son réseau propre de diffusion grâce auquel elle atteint ses lecteurs même aux confins du triangle national.

abonné EN2– Diffusion de proximité calquée sur la toile d’araignée

Les diffuseurs quadrillent le triangle national où chaque chef-lieu de province abrite un bureau régional de La Voix Du Paysan. Les responsables des bureaux régionaux utilisent les relais pour aller le plus loin possible au village.

Des clubs de lectures installés dans certains villages et dans des groupements paysans sont utilisés pour passer les messages de La Voix Du Paysan. Analphabétisme du milieu rural oblige.

Le lectorat

Le lectorat de La Voix Du paysan est assez épars. Il se recrute majoritairement auprès des producteurs, entrepreneurs agropastoraux et tous les opérateurs qui ont un rapport avec le milieu rural. Les organismes de développement et autres opérateurs économiques du secteur agropastoral ne sont pas en reste. Même les autorités et élites s’y intéressent.

Produits