Logo des 35 ans du saild

Cap sur la mise à l’échelle de l’agroécologie au Cameroun

C’est la principale résolution qui est ressortie des deux jours de travail durant lesquels l’ensemble du personnel du SAILD était réuni à Kribi dans la région du Sud Cameroun, pour réfléchir sur son approche de promotion de l’agroécologie au Cameroun.

Dans le cadre des activités de fin d’année 2023, l’équipe du SAILD au complet y compris le personnel des antennes de l’Extrême-Nord et de l’Est Cameroun s’est retrouvée à Kribi les 19 et 20 décembre pour le team building et l’examen de ses actions de promotion de l’agroécologie au Cameroun. Tour à tour des exercices pratiques et des travaux de groupes ont été organisés en vue non seulement de renforcer la cohésion fonctionnelle entre les membres du personnel mais surtout de mettre en évidence la connexion entre la vision et la mission du SAILD et l’agroécologie. A travers une revue des dix projets en faveur de l’agroécologie mis en œuvre par le SAILD au cours de l’année 2023, une auto-évaluation de la contribution globale du SAILD a été faite et chaque membre de l’équipe a été invité à examiner sa contribution personnelle à cette thématique qui est désormais l’un des fils conducteurs de l’intervention du SAILD. « Nous sommes convaincu que l’agroécologie est un moyen pour réaliser notre mission par conséquent chaque membre du personnel selon ses compétences devrait y contribuer aussi bien au niveau des actions directes qu’au niveau de l’influence des politiques publiques », affirmait le secrétaire général du SAILD au terme des deux premières journées à Kribi.

A la suite de l’atelier, une immersion au sein de la communauté Bagyeli du village Nyamabande à cinquante kilomètres de Kribi a été organisée le 21 décembre 2023 sous la conduite d’un expert des peuples autochtones. Cette descente de terrain a permis de toucher du doigt les réalités et les difficultés du mode de vie de ces peuples autochtones coincés géographiquement entre le parc national de Campo Ma’an et les plantations d’Hévécam. A travers un périple de quatre kilomètres dans la forêt, l’équipe du SAILD a pu comprendre comment l’agroécologie s’intègre dans les pratiques des peuples autochtones de la forêt.

rodrigue.kouang@saild.org

Partagez l'article sur

Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
WhatsApp

Laisser un commentaire

Voir également

Triez par catégories

Partagez les articles

Accédez à notre newsletter

Et recevez continuellement et en exclusivité dans votre boite mail, les actualités du SAILD

NEWSLETTER

Abonnez-vous  et recevez gratuitement et en exclusivité dans votre boite mail, toutes les informations et activités du saild