Sibita producers are able to produce biopesticides

A base de produits locaux tels que l’ail, les fougères, les feuilles de papayer ou encore le tithonia, les biopesticides fabriqués pourront servir à traiter différentes attaques d’insectes et de champignons sur les cultures.

Dès 8 heures, ce matin du 17 février 2020 le foyer communautaire du village Sibita dans l’arrondissement de Doumé a fait le plein. C’est à l’occasion de la formation portant sur la fabrication de biopesticides à base de produits disponibles localement, organisée par le Service d’Appui aux initiatives locales de Développement (SAILD). En effet, la rencontre s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation des pratiques agroécologiques entamée depuis bientôt 3 ans par l’ONG de développement SAILD dans la région de l’Est Cameroun.

De la théorie à la pratique

Après une première phase ponctuée par des exposés théoriques, la trentaine de petits exploitants présents a procédé à la fabrication de quelques biopesticides. Au terme de la formation, les producteurs ont reçu une brochure qui explique les procédés de fabrication des biopesticides à base d’ail, de fougères, de feuilles de papayer et de tithonia.

Cette formation est la première d’une longue série qui vise à diminuer l’usage de produits chimiques dans les exploitations familiales des départements du Haut-Nyong et du Lom et Djérem.

rodrigue.kouang@saild.org

Recommended Posts

Leave a Comment