Les acteurs de la zone forestière s’engagent à intégrer l’agroécologie dans leurs actions

C’est la résultante des réflexions menées au cours d’un atelier d’une journée réunissant les parties prenantes sur l’agroécologie hier dans la région de l’Est Cameroun.

Une vingtaine de personnes représentant des ONG, les services déconcentrés du ministère de l’agriculture et de l’environnement, les organisations paysannes, le conseil régional, les mairies et les chefferies traditionnelles de la région de l’Est ont pris part à une réflexion sur l’agroécologie dans la zone forestière. Dès l’entame des travaux ce 20 juin 2023 à Bertoua, le délégué régional de l’agriculture pour l’Est a tenu à relever que l’une des principales difficultés des producteurs dans la région était la baisse de la fertilité des sols due à des pratiques agricoles telles que l’agriculture itinérante sur brulis. Ce à quoi l’agroécologie vient apporter une réponse à travers des pratiques durables tel que reconnu par les participants au terme de la présentation des expériences paysannes par deux producteurs accompagnés par le SAILD dans les villages Mbeth et Mboulaye 1. « Grâce aux pratiques agroécologiques d’amendement du sol avec les légumineuses dont le pois cajan et le soja, j’ai pu améliorer la fertilité d’une partie de mon champ sur laquelle je ne cultivais plus. Aujourd’hui, mes boutures de manioc sont robustes et je suis sûre d’avoir une bonne récolte » assure maman Thérèse du village Mbeth.

La principale présentation centrée sur l’état des lieux de l’agroécologie en zone forestière a laissé place aux travaux de groupe. Au terme de la restitution des travaux de groupes, plusieurs recommandations visant à améliorer la promotion de l’agroécologie dans la zone forestière et spécifiquement à l’Est ont été identifiées dont la mise en place d’un groupe de travail technique des acteurs de l’agroécologie et la formation des cadres des communes de l’Est sur le concept de l’agroécologie. Cette articulation a marqué la fin de l’atelier qui était organisé par le SAILD dans le cadre du projet intitulé agroécologie pour le renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des familles des petits agriculteurs dans les régions de l’Est et de l’Extrême-Nord Cameroun. Ce projet soutenu par l’organisme allemand Pain pour le Monde est mis en œuvre depuis 2021.

rodrigue kouang

Partagez l'article sur

Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
WhatsApp

Laisser un commentaire

Voir également

Triez par catégories

Partagez les articles

Accédez à notre newsletter

Et recevez continuellement et en exclusivité dans votre boite mail, les actualités du SAILD

NEWSLETTER

Abonnez-vous  et recevez gratuitement et en exclusivité dans votre boite mail, toutes les informations et activités du saild